Bibliothèques d’Asie du Sud-Est

Le Blog d’une conservateur en disponibilité devenue pour un temps « travelling librarian »…

Evénements bibliothéconomiques en Malaisie et dans la région avril 28, 2008

A Kuala Lumpur, du 21 au 27 juillet : 16th International Congress on Archives: Archives, Governance and Development : Mapping Future Society.

Toujours à Kulala Lumpur, du 25 au 27 novembre : World Congress of Muslim Librarians and Information Scientists (COMLIS).

… presque de quoi se consoler que Kuala Lumpur n’ait pas été choisie pour accueillir l’IFLA en 2010 !

et aussi : encore à Kuala Lumpur, Asia-Pacific Conference on Children’s Book Publishing 2008, organisée du 1er au 3 juillet par MbBy,  section malaisienne de l’IBBY.

A Canberra, Australie, du 23 au 25 juillet : 5th AICCM Symposium(Australian Institute for the Conservation of Cultural Material) on Book, Paper and Photographic Materials.

A Singapour, la semaine prochaine : « Innovate to serve », la conférence annuelle de l’Association des bibliothécaires de Singapour (LAS).

Publicités
 

Nouvelle BU à Singapour et Marketing des bibliothécaires

Filed under: bibliothèques à Singapour — boscaurelie @ 6:16

La Bibliothèque d’Art, Design et Media a ouvert il y a tout juste un an sur le campus de la deuxième plus grande université de Singapour, Nanyang Technological University, qui comptait 5 autres bibliothèques.

Elle a une architecture intérieure agréable : deux espaces clairement identifiés, l’un pour l’étude silencieuse, l’autre pour le travail individuel ou en groupe. Elle est aussi équipée d’un mini cinéma.

Bref, on a envie de s’y installer avec un livre d’art, voire d’y travailler !

Anecdote amusante (?) mais représentative de Singapour : un grand nombre de DVD, au nombre desquels « Le Bonheur » d’Agnès Varda, censuré par le Media Development Authority, est gardé sous clé dans le bureau des bibliothécaires et ne peut être regardé par les étudiants qu’avec l’autorisation de leur professeur- « Le bonheur » a été interdit aux mineurs à sa sortie en France en… 1965 (voir ici)! Quant à Picasso, il est relégué sur une étagère à côté du bureau de prêt, à côté d’autres livres pour lesquels les étudiants doivent demander une autorisation de prêt au bibliothécaire. Il paraît que Picasso pourrait choquer les jeunes de 16 ans (enfin la plupart des étudiants ont 18 ans!)… ou plutôt leurs parents ! – qui souhaiteraient bien pouvoir s’en tenir à Confucius pour l’éducation de leurs enfants !

Bon, en Malaisie c’est un peu la même chose : à chaque fois que j’achète TIME, je me demande où seront les coups de marker… ici un exemple (photo qui illustre un article) :

Revenons-en aux bibliothécaires. A Singapour, la tendance est à leur « marketing » ! Bientôt dans les boîtes aux lettres ! Enfin personnellement j’aime bien.

Dans un style différent, à la Bibliothèque Nationale de Singapour :

Qui a dit que la bibliothécaire était une dame à lunettes et chignon ? Apparemment cela n’existe plus qu’au Québec !

 

Visite aux Archives Nationales de Singapour avril 16, 2008

Filed under: archives,bibliothèques à Singapour,patrimoine — boscaurelie @ 6:55

Je souhaitais visiter les Archives nationales de Singapour depuis ma visite du Département des livres rares et précieux de la Bibliothèque Nationale (billet du 14 sept. 2007), qui leur sous-traite toutes les opérations de conservation. Si ma visite était donc plutôt axée sur les questions de conservation, j’ai tout de même fait un tour complet du bâtiment et des activités qui y sont menées.

L’institution a été fondée en 1968 et est responsable de la collecte, de la gestion et de la conservation des archives d’importance nationale et historique. Les plus anciens documents remontent à l’époque de S. Raffles, au début du 19ème siècle. Les Archives Nationales ont également pour mission de conserver les archives audio-visuelles et de collecter des témoignages oraux.

La salle d’enregistrement des témoignages oraux recrée une atmosphère familière, qui incite les personnes interrogées à parler! …

Les collections en chiffres (2006) :

  • 11 000 ml d’archives papier
  • 30 000 bobines de microfilms
  • 4,6 millions d’images
  • 16 000 heures d’histoire orale
  • 82 000 heures de documents audio-visuels.

Un autre aspect m’a intéressée : la création de documentaires, par les AN, sur les changements dans le paysage urbain de Singapour (et ils sont nombreux !). Ainsi la démolition de l’ancien Centre d’Art Dramatique a été entièrement documentée. L’urbanisme n’est pas le seul sujet ainsi traité : un reportage spécial des AN sur le premier Grand Prix de Formule 1 de Singapour est prévu en septembre !

Les ateliers de conservation sont modestes (rien à voir avec ceux de la BnF !) mais bien équipés.

On notera 2 chambres de fumigation, par lesquelles tous les documents entrant aux AN passent !

Les opérations couramment effectuées sont : réparations manuelles, nettoyage aqueux et désacidification, colmatage, doublage, encapsulation dans du mylar, reliure main.

Reliure

Machine à colmater, Après colmatage

Mixers à pâte à papier pour le colmatage

Tous les documents reçus sont microfilmés et scannés; ceux qui n’ont qu’une valeur informationnelle sont ensuite éliminés. Ils sont préparés avant numérisation : déreliés, repassés…

Intéressante également, la présentation du magasin de stockage situé sur un autre site, construit en 2005. Un toit végétalisé permet de faire baisser la température du magasin de 1°C, ce qui entraîne des économies d’énergie substancielles (environ 10 000 € sur 9 mois). Une peinture à nano-particules absorbe les rayons UV et présente une résistance accrue à l’eau et par conséquent au développement de moisissures.

NB : Le Directeur des Archives est l’initiateur du projet :  » Virtual Collection of Masterpieces« , projet de collaboration entre 28 musées d’Asie et 22 musées d’Europe pour un musée virtuel de chefs d’oeuvre de l’art asiatique. Déception toute personnelle qui n’enlève rien à la qualité du projet, le Musée National de Malaisie n’en fait pas partie ! Il n’aurait pas rendu sa copie à temps… Le projet est financé par l’Asia Europe Foundation, dans le cadre d’Asia-Europe Museum Network.

 

Diverses ressources en Asie et ailleurs avril 11, 2008

Filed under: Généralités — boscaurelie @ 3:14

Publication de l’Unesco

Open Access to Knowledge and Information : Scholarly Literature and Digital Library Initiatives – The South Asian scenario, en ligne, donne des descripitions détaillées du contenus des bibliothèques numériques, des périodiques en Open Access, des services des moissonages de métadonnées, des réservoirs institutionnels d’Asie du Sud (surtout Inde et Pakistan). Le dynamisme de l’Inde en la matière saute aux yeux. On retrouve par exemple la base de données de manuscrits citée dans le billet du 9 juillet 2007, et de nombreux autres sites, construits sous DSpace et Eprints. A noter : la Bibliothèque numérique du Tibet et de l’Himalaya.

Conservation et numérisation

L’Unesco a permis de mener en Inde une opération de conservation (fimugation, désacidification et renforcement du papier) et de numérisation, pour les documents du collège Saint François Xavier de Calcutta, fondé en 1860. 24 000 pages numérisées (issues d’une cinquantaine de volumes) sont disponibles sur DVD-Rom et sur un serveur intranet.

IFLA

La base de données de l’IFLA « Success Stories » est désormais disponible en français. Bonne idée, mais j’ignore quel peut en être l’impact ! Extrait de la page d’accueil :

« Dans le cadre de son action au SMSI (Sommet mondial sur la société de l’information) et pour asseoir la pérénnité des bibliothèques dans le monde, l’IFLA (International Federation of Library Associations and Institution) crée une base de données montrant les apports des bibliothèques à la société dans son ensemble et partout dans le monde.

Les objectifs de la Déclaration de principe et du Plan d’action du SMSI tiennent compte du rôle des bibliothèques dans la société. Toutefois pour que les actions deviennent réalité et continuent d’exister, il faut mieux les faire connaître. Les gouvernements et les entreprises privées, qui ont des moyens financiers à disposition pour la mise en place de la société de l’information, en connaissant les réalisations et les services offerts par les bibliothèques pour rendre accessible à tous l’information et le savoir, se rendront compte des services existants à développer.

Les réalisations et les projets en cours dans les bibliothèques du monde entier dans les domaines suivants

  • Les bibliothèques comme point d’accès à l’information et au savoir
  • Les bibliothèques comme centre de formation aux TIC
  • Les bibliothèques comme lieu de formation continue
  • Les bibliothèques répondant à des besoins spécifiques
  • Les bibliothèques comme lieu de conservation et de mise en valeur du patrimoine culturel « 

Selon les rubriques, les contributions sont plus ou moins récentes (les plus nombreuses datent de 2005).

Articles de la Newsletter du CDNLAO (Conference of Directors of National Libraries in Asia and Oceania)

Le Dublin Core à la Bibliothèque Nationale de Singapour

Compte-rendu très clair d’une des communications données lors de la Conférence DC-2007 (dont il a été question dans un article de la Revue de l’ABF, Bibliotheque(s), décembre 2006, pages60-62). L’intérêt du DC y est bien expliqué.

Bibliothèques numériques en Nouvelle-Zélande

Autre article très intéressant, sur les récents développements de biblitohèques numériques en Nouvelle-Zélande.

 

Numérisation au Vietnam avril 5, 2008

Filed under: bibliotheques au Vietnam,patrimoine — boscaurelie @ 6:25

L’ICADL (International Conference on Asian Digital Libraries) s’est tenue à Hanoi en 2007. A la lecture peu explicite du programme, il semble que peu de présentations concernaient le Vietnam.

En 2006, plusieurs chantiers de numérisation étaient en cours :

  • Numérisation des résumés de thèses (Bibliothèque nationale)
  • Dans le cadre du projet régional lancé par CONSAL (Congress of Southeast Asian Librarians), numérisation de 500 titres en anglais déposés dans le cadre du dépôt légal (Bibliothèque nationale)
  • Projets de numérisation dans deux bibliothèques (Université des sciences naturelles et Université Nationale à Ho Chi Minh)
  • Projet d’une bibliothèque virtuelle han nom (voir ci-dessous)

Projet de numérisation Han Nom

Le Nom est la langue utilisant des idéogrammes chinois utilisée pour écrire le vietnamien pendant 10 siècles. Seule une centaine de chercheurs saurait encore lire cette écriture aujourd’hui ! Elle fut supplantée au début du 20e siècle par sa version en caractères latins, le qoc ngu, inventée par les missionnaires portugais et perfectionnée par le jésuite Alexandre de Rhodes (1591-1660).

En avril 2007, la Bibliothèque Nationale a signé un accord avec la Vietnamese Nom Preservation Foundation (basée aux Etats-Unis !) pour la mise en place d’une bibliothèque numérique de documents anciens en Han et en Nom, soit 4000 livres, blocs d’imprimerie sur bois, manuscrits, cartes et plans, généalogies, stèles, cloches de bronze, gongs, microfilms… La fin du projet est prévue en 2010.

Le projet doit commencer par une enquête recensant les collectiosn han nom dispersées dans le monde. Les collections actuellement connues sont celles-ci : National Diet Library et 3 autres bibliothèques au Japon, British Library, Ecole Française d’Extrême-Orient à Paris, Archives des Missions Etrangères, Bibliothèque nationale de France (19 documents en nom), Université de Leide, Collection Maurice Durand à Yale University, Université d’Hawaï – mais la plupart du temps les notices ne sont pas informatisées.

Le projet doit ccomporter plusieurs volets :

  • Répertoire des bibliothèques ayant des collections en han nom
  • Catalogue informatisé mis à jour des documents en han nom
  • Publication et diffusion de documents de recherche
  • Numérisation du principal journal de recherche (Journal of Han Nom Studies)
  • Ressources pédagogiques…

Une version test (de décembre 2006) est en ligne.

Voir cet article.

livre-imprime.jpg
Ngọc hoàng giáng phong Tâm Hương Kinh ( R3948).

La Coopération française : Valease

En 2006, l’ambassade de France au Vietnam a offert un scanner à la Bibliothèque nationale du Vietnam, dans le cadre du programme de numérisation des collections d’ouvrages du Vietnam ancien de la Bibliothèque nationale, soutenue par l’ambassade de France au Vietnam par le projet Valease.

La numérisation sur CD-Roms devait être réalisée en 2006 : 70.000 pages numérisées d’ouvrages dont les plus anciens remontrent à la moitié du 19e siècle, édités au Vietnam et en France, pour la plupart écrits en français.

On peut lire sur le site de Valease :

Extrait de la revue « Vient de paraître » n°31, Janvier 2008 (pages 92-93), publiée par l’association CulturesFrance, partenaire privilégié du ministère français des Affaires étrangères et européennes, Entretien avec Jean-Jacques Donard, chef du projet Valéase (dont le contrat s’est arrêté le 31/12/2007…, voir ici)

« Un de vos gros succès est la naissance d’une bibliothèque numérique
d’Asie du Sud-Est… où en est-elle ?

J.-J. D. : – En effet, la Bibliotheca Indosinica réunit trois bibliothèques nationales (Khmerica, Laotiana, Vietnamica) sur le même modèle que Bibliotheca europeana. On a scanné puis numérisé près de 2 000 ouvrages appartenant aux trois fonds,
sur la période qui court de 1860 à 1937. Cela représente un catalogue exhaustif et commenté des ouvrages écrits sur le Cambodge, sur le Vietnam et le Laos, qu’ils soient anciens ou modernes, en français ou dans une autre langue.
Ce fonds, qui appartient désormais au domaine public, a été mis sur CD-ROM et DVD, il est accessible sur le serveur de la Bibliothèque nationale du Cambodge et l’on cherche actuellement la meilleure formule pour le rendre accessible sur Internet, via un paiement à distance. Cette formule permettrait de financer les bibliothèques qui manquent de moyens. Les utilisations de la numérisation sont multiples : outre la consultation du fonds pour des recherches universitaires, on peut extraire des illustrations d’ouvrages anciens, les tirer en grand format et en réunir assez pour monter une exposition. C’est une base unique pour le patrimoine culturel indochinois avec des archives photographiques et écrites.  »

NB : Une incorporation de Valease à la Bibliothèque Numérique Francophone semble prévue (annonce lors de la réunion IFLA 2008 à Québec?).

bn7-eiffel.jpg
Clin d’oeil à la France dans le jardin de la Bibliothèque Nationale…

Dernier projet en date : dans le cadre d’Endangered Archives (British Library et Arcadia), la numérisation et la conservation des archives en écriture nôm de l’Institute of Social Science Information (ISSI) de Hanoi, anciennement archives de l’Ecole Française d’Extrême Orient (environ 1200 documents).